Le blog

Bienvenue dans la gazette de la Tribu ! Ressources, conseils pratiques, débriefing des événements organisés par P.Factory, interviews d’entrepreneurs… on parie que vous trouverez votre bonheur !

Entrepreneuriat

KPIs : comment bien les définir pour sa startup ? Nos 5 règles d’or !

lun. 13 Jan 2020

Allô Houston, y a-t-il un pilote dans votre startup ? On espère pour vous qu’il y a bien quelqu’un à l’autre bout du fil ! Et pour bien piloter sa startup, il faut se doter des bons indicateurs de performances (alias les Kpis pour les plus connaisseurs). Essentiels à tous les entrepreneurs, ils représentent la première étape pour piloter votre activité, analyser votre positionnement et identifier ce qui nécessite d’être amélioré. Mais comment bien les choisir ? Voici nos 5 règles d’or pour bien définir les indicateurs de performance de votre startup !

1. Avoir une stratégie claire dès le départ

Qu’on se le dise, la réussite d’une entreprise se base avant tout sur la stratégie qu’elle aura imaginée dès le départ (qui peut être réajustée en cours de route bien sûr) et sur l’exécution de cette dernière. Ainsi, avant même de penser à remplir votre tableau de bord, posez-vous les bonnes questions ! Grâce à réflexion, il en découlera naturellement les objectifs prioritaires pour atteindre votre cap et donc… la définition des indicateurs de performance à suivre !

Pour vous aider dans cette démarche, voici quelques questions à se poser dès le départ :

Quel est mon cap ? (ex : vendre mon produit, faire du chiffre d’affaires…)
Quels sont mes objectifs prioritaires sur le long terme ?
Quels sont mes objectifs prioritaires sur le court terme ?

Et bien entendu, il est également recommandé de vous fixer des objectifs chiffrés avec des deadlines bien claires. Car oui, il est facile de dire « je veux faire plus de chiffre d’affaires » et de laisser trainer l’analyse des résultats sur 3 ans… (Rappelons tout de même que le chiffre d’affaires représente votre élément de survie) Ainsi pensez bien à poser le cadre dès le départ. Exemple : « je veux faire du chiffre d’affaires à raison de + 20% chaque trimestre et pour cela il me faut au moins X clients par mois, soit X prospects par mois ».

2. Avoir en tête les Kpis essentiels

Une fois votre stratégie bien établie, passons à présent au choix des indicateurs. Avant de passer en revue ceux qui vous paraissent les plus pertinents en fonction de votre activité, il est primordial de ne pas oublier les indicateurs communs à toutes les entreprises (eh oui, quand on parle business il y a des Kpis à ne surtout pas oublier !).

On distingue 2 grandes catégories ainsi que des indicateurs primordiaux pour chacun :

Financiers : Chiffre d’affaires, marge brute et le burn rate
Business & marketing : avec le taux de transformation, acquisition et fidélisation client

Et pour aller plus loin sur le sujet, on vous invite à télécharger notre fiche pratique « Bien choisir les Kpis de sa startup »

https://contenu.pfactory.co/fiche-pratique-kpi-startup

3. A chaque business model, ses Kpis !

Vente d’un produit, d’un service, mise à disposition d’une plateforme, d’une solution SaaS… les Kpis business peuvent être clairement différents en fonction du business model de votre entreprise ! Ainsi, après avoir posé sur le papier les indicateurs indispensables, la prochaine étape sera de sélectionner les plus pertinents en fonction de votre domaine d’activité. Pour vous aider, nous avons réalisé un livre blanc « Optimiser son business model ». N’hésitez pas à le télécharger !

Optimiser son business Model startup

4. Ne pas se noyer dans une montagne de Kpis

D’après notre expérience, il existe deux types d’entrepreneurs : ceux qui ont clairement laissé tomber les Kpis (pas bien :)) et ceux qui en sont tellement friands qu’ils en abusent clairement au point d’y passer un temps fou ! Bien que le deuxième profil soit toujours préférable (bien évidemment hein, on ne va pas se mentir), il n’en reste pas pour autant le meilleur. En effet, avoir un tableau de bord digne d’une machine à gaz ne rendra pas service à l’entrepreneur. En plus d’y passer du temps à le remplir, ce tableau de bord peut s’avérer très difficile à lire. N’oublions pas que le principal reste avant tout de pouvoir tirer des conclusions et des plans d’action !

Ainsi, pour éviter de tomber dans l’excès, créez une « short list » des indicateurs vraiment essentiels à votre activité et tenez-vous à ces derniers. Et si l’envie d’aller plus loin vous titille, pourquoi ne pas analyser en profondeur à raison d’une fois par trimestre ?

5. Aligner vos Kpis avec vos objectifs du moment

En fonction de vos priorités du moment, il est également intéressant de déterminer des Kpis secondaires. Ces derniers peuvent vous aider à atteindre les objectifs principaux de votre stratégie. Pour bien les sélectionner, posez-vous toujours la même question : « quels sont les leviers qui me permettraient d’atteindre mon objectif du moment » (la stratégie, toujours la stratégie 🙂 ) ? Une fois que vous aurez listé les pistes, il ne vous restera plus qu’à aligner les Kpis qui en découlent. Facile, non ?

Exemple :

Dans votre cap d’acquisition client, il vous faudra peut-être gagner en notoriété et donc travailler notamment votre stratégie sur les réseaux sociaux. De part cette analyse, les kpis secondaires seront donc le nombre d’abonnés, la portée ou encore l’impression de vos messages.

Mais attention ! Comme nous l’évoquions plus haut dans cet article, attention à ne pas trop en abuser.

Et aussi …

En plus de tous les éléments que nous avons pu vous citer dans cet article, un indicateur de performance doit répondre à une logique « SMART », qui n’est d’autre que l’acronyme de Spécifique, mesurable, atteignable, réaliste et temporel. Voici le détail pour chaque partie :

●  Spécifique : il doit servir un but clair et précis
●  Mesurable : les données doivent être quantifiables, et il faut être en mesure de déterminer le chemin parcouru par rapport à l’objectif
●  Atteignable : il sert des objectifs atteignables et doit permettre d’engager des actions (mais n’hésitez pas à être ambition en vous fixant des seuils !)
●  Réaliste : il doit correspondre à la stratégie de l’entreprise, à court et à long terme
●  Temporel : il a un point de départ et un point d’arrivée planifiés à l’avance

Vous voilà maintenant aguerri sur le sujet des Kpis, alias des indicateurs de performance ! Pour avoir davantage de pistes pour bien choisir les Kpis de votre startup, n’hésitez pas à télécharger notre fiche pratique sur les Kpis startup. Envie d’aller plus loin sur le sujet ? Rejoignez vite la tribu P.Factory !

 

Restez informés des prochaines dates

Inscription newsletter >
Ressources

Guide pratique - Financer sa startup dans la Région Sud

Vous recherchez des financements pour votre startup ? Alors ce guide est fait pour vous ! Subventions, prêts, capital... découvrez les différents dispositifs et financement proposés par les acteurs de la Région Sud !

Télécharger  >

Vous avez aime ? vous aimerez aussi :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *